Emilie Akli

Emilie Akli

Emilie Akli  | U N R A V E L 

VERNISSAGE : 7 OCTOBRE, 18H – 21H

Exposition : 8 Octobre – 6 Novembre, 2016

unravel

[ʌnˈrævəl] [+ knot, threads, string] → démêler; [+ knitting] → défaire

[+ mystery, intrigue] → dénouer

[knitting] → se défaire; [carpet, fabric] → s’effilocher

(= fall apart) [relationship] → se dégrader; [marriage] → se défaire; [system] → se disloquer; [plan] → péricliter

(= become clearer) [mystery, story] → se dénouer

Collins English/French Electronic Resource. © HarperCollins Publishers 2005

 

This is about a vanishing act performed without warning.
This is about witnessing your consciousness unravel against your will.
This is about a mist filling your head and suffocating your brain till It dies

At first, you get confused about space and time so you are lost even in familiar places.
If unlucky you also lose the ability to speak in such a way that your mouth seems to have declared its autonomy.
Slowly your surroundings become a foreign country where nothing makes sense. You are only 62 and you are already standing on the edge.

This is about holding the door open a little longer.

 

____________________________________________________________

Emilie AKLI

Née en 1977

Vit et travaille en France.

http://cargocollective.com/EmilieAkli

Depuis plusieurs années, elle questionne la fragilité discrète du ténu, l’urgence, le jeu de langage, l’absurde et la géographie subjective. Son travail découle d’une recherche théorique et empirique à entrées multiples : à travers la marche, le relevé d’occurrences et la topographie arbitraire. Elle trouve ainsi dans le quotidien et l’auscultation de l’insignifiant un terrain d’expérimentations illimites. La photographie est envisageant comme un instrument d’enregistrement constamment mis en échec.

Par la mise en place de protocoles précis, son travail questionne la nature de l’image-idée et le paradoxe qu’elle semble irrémédiablement induire. La résonance entre le viscéral et le pragmatique est au cœur de ces travaux.

Ils se donnent pour objet l’examen de ce qui se joue dans oscillation réciproque de l’un vers l’autre par l’utilisation conjointe de la photographie, du dessin et du langage dactylographié.

Expositions récentes
(15 oct.-15 nov. 2016) Exposition personnelle, UNRAVEL, Artéfacts, Paris 7
(04 fév. – 11 mars 2017) Exposition collective, Mapping at last, Galerie Eric Mouchet, Paris, Commissariat Léo Marin
( 29 fév.- 12 mars 2016) Allotopie Strsbrg : actions artistiques urbaines, le Syndicat Potenciel, Strasbourg. Commissariat : Jean-François Mugnier, Roberto Martinez et Antonio Gallego
(26 – 29 mars 2015) “Tant pis pour l'(In) visible” – Mains d’oeuvres, Saint-Ouen. Commissariat Arno Gisinger, Daphné Lesergent, Alain Bernardini
(1er – 30 Nov. 2014) Populaire populaire #3 – Mois de la Photo >OFF 2014, Saint- Denis. Commissariat : Emilie Akli et Roberto Martinez