Samuel Guerrier et Cosmo Gonik

POP UP EXPOSITION

25 Mai -30 Mai 2016

**VERNISSAGE : 27 Mai, 18h – 21h**

Introduced by a common friend, the singer Cerhen, Samuel Guerrier and Cosmo Gonik’s collaboration was launched in an atmosphere of common creative interests, in which swirled ideas of funerary art, surrealism, and shamanism. Guerrier was intrigued by Gonik’s sculptural creations made from animal bone and magically beautiful scepters, symbolizing peace and protection. Guerrier’s portfolios Cosmoand Seppuku demonstrate their collaboration. Deeply moved by the Roaring Twenties, in Cosmo, Guerrier uses Gonik’s acting skill to his advantage, portraying him as a silent film actor – elegant, seductive, and magical. As a subject, Gonik at once transforms into a Kafkaesque beetle and represents a mystic, poised with his apotropaic scepter. In Seppuku, Gonik’s family creations are represented in the Hadron & Lepton jewelry worn by Léonie Popo. The title Seppuku (hara-kiri in Japanese), evokes Popo’s character, a type of Madame Butterfly who unfurls her underlying samurai and dragon. Guerrier and Gonik’s collaborations have been well received, having been featured by fashion writer Diane Pernet in her popular fashion blog, A Shaded View on Fashion and exhibited in Paris.

From acting to sculpting, from animal bones to bronze, Chilean-Parisian artist Cosmo Gonik applies diverse approaches and media in his artwork. Fascinated since childhood by animal bones found on nature walks, Gonik’s sculptures transform the bones of dead animals into new, mythological creatures, infused by Mexican culture and the context of his native Chile. These newly born objects, chimeras that often take the form of scepters, symbolize protection for their owners and admirers. Gonik also works with his sister, Cassis, and brother, Felipe, on the jewelry line Hadron & Lepton. Their pieces fuse geometric and organic forms with precision craftsmanship and have been featured by AKRIS models during Paris Fashion Week (July 2015).

Samuel Guerrier is a fine art photographer based in Paris. Trained as a painter at the Académie de la Grande Chaumière, J.Y. Guionet artist studio, and L’Ecole des Beaux-Arts in Caen and as a computer graphics specialist, Guerrier approaches digital photography as a painter who uses light to bring his subject to life. The son of a French Catholic mother and a Tunisian Muslim father who gave him a Jewish name, Guerrier stands at the crossroads of cultures, religions, and artistic influences. His work has been covered in press articles in China, Germany, Italy, the United Kingdom, the USA.

His photographs combine detailed settings and powerful acting on the part of his models.  These portfolios are often set in a different period: the 1920s, ancient Rome, or 19th century New York. Guerrier enjoys playing with bestiary symbolism, engaging our unconscious mind, while conjuring themes that are at once dark and absorbing (fear, the death of a lover, resurrection, desperation, heart break, and even murder). Guerrier weaves dramatic chiaroscuro lighting and solarization techniques with bestiary and surrealist symbolism to build worlds in which his subjects compel and devastate their observers. Taking up the dual role of director and photographer, Guerrier creates his portfolios like one would a film, with a story, a set, costumes, and with well directed actors. He constructs his photographs in a series format, which evokes film storyboards, unveiling his narrative image by image.

Since 2013’s Salome at the Louvre Museum portfolio, Guerrier’s work has become increasingly conceptual, critiquing iconoclasm, religion, and history. In Salome, the famous temptress triumphantly holds the head of St. Jean the Baptist in her hand with a direct regard on her public. The head, torn directly from Leonardo’s masterpiece, also smiles out at us, while the wound in his canvas gapes open raggedly, the master and the saint destroyed at once. The audience, the silent and perhaps complicit witness, is left questioning the sacred in art and in religion.

 

Photographic Portfolios:

  • Red Box, 2015 – with Adan Jodorowsky, aka Adanowsky, singer, actor, and film maker
  • Sacro Bastet, 2015 – with actresses Capucine Delafleur, Hélène Kuhn, and Aurélie Montea Thomas, and the jewelry of Hadron & Lepton
  • Seppuku, 2015– with Léonie Popo, singer of the French band La Femme (best album / Victoires de la musique 2015)
  • Cosmo, 2014– with sculptor Cosmo Gonik
  • Salome at the Louvre Museum, 2013 – with Lynsey Peisinger, American performer artist and assistant to Marina Abramović
  • Silencio, 2013 – with French actress and frequent “muse” Elisa Sergent

Music:

  • Disk jacket for Cerhen, “Ilo Baxtalo” (2014, France)
  • Disk jackets for the English band Spectral Mirror, “The Breath of Whales” (2013, Secret Lodge Recordings, USA)

Theatre: 

  • Posters, Sébastien Azzopardi’s Les Caprices de Marianneand Les Diablogues.

Fashion:

  • Sue Clowes, English textile and fashion designer (stylist to Boy George & Culture Club, Depeche Mode, Spandau Ballet, etc.).
  • Portfolio : Night Sky Junkie collection and original oufits (vintage clothes were on show in the Victoria & Albert Museum “Club to Catwalk” exhibition in 2013
  • Cosmo Gonik’s family jewelry brand, Hadron & Lepton

Film:

  • L’Impasse, forthcoming short film, co-produced with Alison Gallego

 

 Biography by Dr, Erin K. Donovan, Art Historian (USA).

 

 

Sources:

 

_________________________________________________________________

 

Introduits par une amie en commun, la chanteuse Cerhen, la collaboration de Samuel Guerrier et de Cosmo Gonik est née dans un environnement d’intérêts créatifs communs, dans lequel tourbillonnaient des idées d’art funéraire, de surréalisme et de chamanisme. Guerrier a été intrigué par les créations sculpturales en os d’animaux de Gonik ainsi que par ses sceptres magiquement beaux, symbolisant la paix et la protection. Les portfolios Cosmo et Seppuku de Guerrier illustrent leur collaboration. Dans Cosmo, Guerrier, profondément ému par les années folles, utilise les talents de comédien de Gonik à son avantage, le décrivant comme un acteur du cinéma muet – à la fois élégant, séduisant et magique. En tant que sujet, Gonik se transforme à la fois en un scarabée kafkaïen et représente un mystique, en équilibre avec son sceptre apotropaïque. Dans Seppuku, les créations de la famille de Gonik sont représentées dans les bijoux Hadron & Lepton portés par Léonie Popo. Le titre Seppuku (hara-kiri en japonais), évoque le caractère de Popo, un type de Madame Butterfly, qui déploie son samurai et son dragon sous-jacents. Les collaborations de Guerrier et Gonik ont été bien reçues, après avoir été présentées par l’écrivain de mode Diane Pernet dans son blog de mode populaire, A Shaded View on Fashion. Elles sont actuellement présentées à Paris.

Du jeu à la sculpture, d’os d’animaux au bronze, l’artiste Parigot-Chilien Cosmo Gonik applique diverses approches et médiums dans son art. Fasciné depuis l’enfance par les os d’animaux trouvés sur les promenades dans la nature, les sculptures de Gonik transforment les os des animaux morts en de nouvelles créatures mythologiques, infusées par la culture mexicaine et le contexte de son Chili natal. Ces objets nouvellement nés, des chimères qui prennent souvent la forme de sceptres, symbolisent la protection de leurs propriétaires et admirateurs. Gonik travaille également avec sa sœur, Cassis, et son frère, Felipe, sur la gamme de bijoux Hadron & Lepton. Leurs pièces font fusionner les formes géométriques avec les formes organiques dans un artisanat de précision et ont été portées par des modèles d’ AKRIS lors de la Fashion Week de Paris (Juillet 2015).

Samuel Guerrier est un artiste photographe basé à Paris. Infographiste de formation, il a également suivi les cours de peinture à l’Académie de la Grande Chaumière, à l’atelier d’artiste expressionniste J.Y.Guionet, et à l’Ecole des Beaux-Arts de Caen . Guerrier approche la photographie numérique comme un peintre qui utilise la lumière pour amener son sujet à la vie. Né d’une mère catholique française et d’un père musulman tunisien qui lui ont donné un prénom juif, Guerrier est au carrefour des cultures, des religions et des influences artistiques. Son travail a été diffusé dans les articles de presse en Chine, Allemagne, Italie, Royaume-Uni, et aux Etats-Unis.

Ses photographies combinent des paramètres détaillés à un jeu puissant de la part de ses modèles. Ces portfolios s’inscrivent souvent dans une période différente: les années 1920, la Rome antique, ou le New York du 19ème siècle. Guerrier aime jouer avec le symbolisme bestiaire, engageant notre esprit inconscient, tout en évoquant des thèmes qui sont à la fois sombres et absorbants (la peur, la mort d’un amant, la résurrection, le désespoir, le cœur brisé, et même l’assassinat). Guerrier peint un éclairage clair-obscur dramatique, qu’il mêle à des techniques de solarisation afin de construire un monde surréaliste dans lequel ses sujets contraignent et dévastent leurs observateurs. Reprenant le double rôle du réalisateur et du photographe, Guerrier crée ses portfolios comme on réaliserait un film, avec une histoire, un décor, des costumes et des acteurs. Il construit ses photographies sous forme de séries, qui rappellent les story-boards de films, dévoilant une narration image par image. Depuis le portfolio Salomé au Louvre (2013), le travail de Guerrier est devenu de plus en plus conceptuel, questionnant l’iconoclasme, la religion et l’histoire. Dans Salomé, la célèbre tentatrice détient triomphalement la tête de Saint Jean-Baptiste, en regardant son public droit dans les yeux. La tête, arrachée du tableau de Léonard de Vinci, nous sourit également, alors que la toile est en lambeaux, le maître et le saint détruits dans le même temps. Le public, ce témoin silencieux et peut-être complice, est laissé à questionner le sacré dans l’art et dans la religion.

 

Portfolios Photographiques:

  • Red Box, 2015– avec Adan Jodorowsky, aka Adanowsky, chanteur, acteur, et réalisateur
  • Sacro Bastet, 2015 –avec les actrices Capucine Delafleur, Hélène Kuhn, et Aurélie Montea Thomas, et les bijoux de Hadron & Lepton
  • Seppuku, 2015– avec Léonie Popo, chanteuse du groupe français La Femme (meilleur album/ Victoires de la musique 2015)
  • Cosmo, 2014–avec le sculpteur Cosmo Gonik
  • Salome at the Louvre Museum, 2013– avec Lynsey Peisinger, artiste performeuse Americaine et assistante de Marina Abramović
  • Silencio, 2013– avec l’actrice française et « muse » Elisa Sergent

Musique:

  • Pochette de disque pour Cerhen, “Ilo Baxtalo” (2014, France)
  • Pochettes de disque pour le groupe anglais Spectral Mirror, “The Breath of Whales” (2013, Secret Lodge Recordings, USA)

Théâtre: 

  • Posters, Les Caprices de Marianneet Les Diablogues de Sébastien Azzopardi

Mode:

  • Sue Clowes, styliste anglaise (styliste pour Boy George & Culture Club, Depêche Mode, Spandau Ballet, etc.).
  • Portfolio : collection Night Sky Junkie et tenues originales( habits vintage exposés à l’exposition “Club to Catwalk” au Victoria & Albert Museum, 2013)
  • La marque familiale de bijoux de Cosmo Gonik, Hadron & Lepton

Film:

  • LImpasse, court – métrage à venir, co-produit avec Alison Gallego

 

Biographie de Dr, Erin K. Donovan, Historienne d’Art (Etats-Unis).

 

Sources: