Mémoire des Feuilles

Démonstration, rencontre & discussion entre

MING-CHUN TU & PAULINE LISOWSKI

Le 14 Novembre de 18h30 à 21h00

Ming-Chun Tu : Sculptures et dessins qui incarnent des paysages

Ming-Chun Tu choisit ses matériaux dans une relation attentive à leur ancrage au lieu. Elle utilise des techniques liées à la terre pour retrouver un contact proche avec la nature. Par ses gestes de sculptrice, des formes de mémoire surgissent.

Ses fragments, pièces sculptées, feuilles de souvenir invitent le spectateur à imaginer leurs envolées. Ils sont des ouvertures à de nouveaux paysages selon les lieux. Feuilles, écorces et autres éléments de la nature sont façonnés, comme fixés par les différents temps de ses techniques.

Sa pratique du dessin est proche de celle qu’elle développe en sculpture. Elle choisit de sortir du cadre de la feuille de papier et chemine sur des papiers déchirés. Les formes naissent au fil de son écriture, de ses gestes. « Chaque pièce est un morceau d’écriture, d’histoire » précise-t-elle. Ses œuvres forment un tout, un livre qui pourrait être recomposé.

Ming-Chun Tu travaille ses couleurs avec la même approche sensible et invente des protocoles de création de teintes naturelles. Ses couleurs gardent un aspect pâli par le temps. Ainsi, elles transmettent le passage, l’usure, un nouveau soin porté à la matière d’origine. Il y a chez cette artiste une attention à la trouvaille et au partage de ses recettes de création.

Chez Artefact, elle présente de nouvelles œuvres réalisées à partir de couleurs provenant d’éléments naturels comestibles, thé, tisanes, fleurs. Elle découvre au fil de ses expérimentations leurs potentialités de donner des couleurs. Une fluidité apparait dans ses dessins qui reflètent l’énergie des végétaux.

L’artiste collabore avec ce que lui offrent ses matières naturelles et ses assemblages de formes naissent selon les espaces. Chaque œuvre a ainsi sa propre histoire. Elle ouvre vers de nouvelles images, souvenirs de lieux qu’elle a explorés. Elle est aussi une ode à l’évanescence, à l’éphémère, au phénomène de résurgence de moments

-Pauline Lisowski